La nouvelle Loi d’Orientation sur les Mobilités, dite loi LOM ou Loi mobilités, a été adoptée par le Sénat le 17 septembre dernier. Son objectif est simple : rendre les déplacements du quotidien plus faciles, plus propres et moins coûteux. Pour cela, elle agit non seulement sur l’affichage et la billettique des transports publics (bus, métro, tramway), mais aussi sur le covoiturage, l’autopartage et les plateformes de VTC. Pour les usagers des transports en commun, quels sont les changements à venir ?

A lire: Loi LOM, qu’est-ce que c’est ?

De nouvelles applis pour planifier les trajets

Avec le vote de la loi LOM, les collectivités ont jusqu’à 2021 pour proposer à leurs habitants des applis multimodales. Leur rôle est d’apporter une information complète sur toutes les offres de transport dans l’agglomération, le département ou la région. Cela inclut bien sûr l’offre publique, comme le bus, le train, le tram ou le métro. Mais aussi, fait nouveau, les services de VTC, le covoiturage et les services d’autopartage, ainsi que les véhicules et deux-roues en libre-service. En effet, la loi Mobilités oblige désormais les sociétés de transport privées à rendre leurs données publiques. En cela, elle s’aligne sur une directive européenne de 2017.

Loi LOM : tous les modes de transport d'une collectivité sur une seule appli

Planifier un trajet multimodal depuis une seule appli: la révolution de la loi LOM

Des titres de transport simplifiés

Les applis développées grâce à la loi LOM  permettront de combiner plusieurs modes de transport (bus-train-vélo, par exemple) avec un seul ticket valable de porte à porte. Ces offres numériques qui proposent du tout-en-un s’inspirent de ce qui se fait déjà en Europe du Nord. C’est ce qu’on appelle « mobility as a service », ou la mobilité à la carte.

Du nouveau pour les bus de nuit

Afin de faciliter le déplacement en toute sécurité des usagers, l’arrêt à la demande devient généralisé sur les lignes de bus nocturnes. Le gouvernement répond ainsi de manière concrète au sentiment d’insécurité des femmes lorsqu’elles doivent regagner leur domicile de nuit.

Une prime pour le covoiturage et le vélo

Les salariés pourront recevoir jusqu’à 400 euros/an, pour se rendre au bureau à vélo ou en covoiturage. En pratique, l’Etat ajoutera désormais 200 euros à la participation des employeurs à l’abonnement aux transports en commun. Place au vélo-boulot-dodo !

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur les impacts de la loi Mobilités 2019, rendez-vous sur le site du gouvernement pour retrouver le détail des cinq mesures-clés.

Notre réponse 

De notre coté, nous avons commencé à développer RoadMate depuis plus d’un an pour répondre à un besoin simple: Rendre la recherche et l’achat des moyens de transports urbains aussi facile qu’acheter un billet d’avion.

En effet, nous sommes tous habitués aux sites comparateurs de vols tels que Skyscanner, Kayak, Expedia et d’autres encore. Ces sites existent parce que la plupart des compagnies aériennes mettent à disposition des agences de voyage l’accès à leur données de trafic et surtout la billetique.  

Pourtant, nous n’avons vu aucune application ou service permettant de faire l’équivalent de ce travail pour les transports urbains émerger ces dernières années. 
La loi LOM demande aux acteurs de la mobilité urbaine de mettre à disposition les accès nécessaires afin que des services comme le nôtre puissent voir le jour.

Sur RoadMate nous couvrons déjà un large panel de moyen de transports légers comme les vélos, et les trottinettes, mais aussi les  VTC comme LeCab, Uber ou Marcel  sans oublier les transports publiques en France et à l’étranger.

Nous proposons actuellement la seule application sur le marché capable de débloquer des trottinettes, réserver des courses de taxi, et consulter les itinéraires des transports publiques. Nous continuerons à proposer d’avantage de services et d’intégrations dans les semaines qui viennent pour s’approcher toujours plus du but.

Vous pouvez d’ores et déjà télécharger l’application sur les stores en suivant les lien ci-dessous: